Typologie des populations de bibliothèque universitaire

Je viens de passer un mois entier dans une bibliothèque universitaire. Vous savez ce que ça veut dire ? Ça veut dire que j’ai épiés beaaaucoup de gens différents. De manière générale, avec quatre années de fac à mon actif, j’ai pas mal de trucs à dire sur ces gens. Voici un petit inventaire… temporel des populations de bibliothèques universitaires.

De fin janvier à fin mars : les habitués

Ceux-là sont ceux qui te feront sentir le plus coupable. Pendant cette période, les gens « normaux » (mais qu’est-ce que la normalité ?) vont à la BU uniquement pour bosser sur un travail de groupe ou trouver un bouquin qu’ils doivent lire obligatoirement parce qu’ils auront un contrôle de lecture dessus. Et puis il y a ces gens, qui passent leurs journées assis à la même table avec une bouteille d’eau et plein de feuilles couvertes de notes. Tu les as bien remarqués : quand tu passes dans la BU, tu marches le nez au sol pour te convaincre qu’ils ne sont pas là. Une fois pour un exercice, j’en ai interviewée une : elle m’a expliqué qu’elle venait tous les jours pour ficher ses cours histoire de pas avoir trop de boulot au moment des révisions de partiels. Et pourtant, elle fera quand même partie de la seconde catégorie.

Début janvier et avril : ceux qui révisent

Durant cette période, la tension monte d’un cran. A tous ceux qui comptent réviser leurs partiels à la BU : prévoyez. Venez à l’ouverture, ou même avant, ou même prenez une tente pour dormir sur le trottoir et être sûrs d’être les premiers sur place. Les bonnes places, près d’une prise électrique et pas trop loin du routeur wi-fi, se vendent cher. Certains sont prêts à se battre pour elles. Venez à dix heures et vous pourrez être sûrs de trouver toutes les places occupées par des étudiants fermement décidés à rester toute la journée. Ceux-là croulent sous les montagnes de fiches bristol, ont déjà vidés quatre surligneurs et apprennent même par cœur leur liste de course, par réflexe.

En mai : ceux qui écrivent leur mémoire

Ça y est, la période des partiels est passée. La BU s’est progressivement vidée, mais pas complètement, car de nombreux étudiants doivent rendre leur mémoire en juin. Ils remportent le prix des bureaux les plus encombrés : paquets de gâteaux, fiches, carnets, bouquins, ordinateur… Ils apportent leur maison à la BU parce qu’ils ont la place, et qu’ils y passent la semaine. Si le concept de « nocturne » ferait frissonner n’importe quel étudiant, pour eux cela sonne comme une douce musique.

bu1Il fait nuit, je lis des bouquins de socio, tout va bien !

Personne ne le sait mais ils font des concours silencieux des plus hautes piles de bouquins. Ils ont souvent des boules quiès et décochent des regards noirs à ceux qui auront eue la mauvaise idée de venir bosser un oral ici. Un conseil : déplace toi à pas feutrés si tu ne veut pas être lapidé à coups de codes civils.

En juin : les retardataires

Les résultats des partiels sont tombés ! C’est cool non ? Pas pour tout le monde… Certains ont récolté des notes catastrophiques, et il leur faudrait plus qu’un dix pour les rattraper. Un petit tour s’impose alors à la BU, visite de la dernière chance puisqu’ils n’ont que quelque jours pour ingurgiter un semestre de cours. Les retardataires représentent probablement la population de BU la plus désespérée de cette liste. Plus paniqués que ceux qui révisent leurs partiels, moins ordonnés que ceux qui écrivent leurs mémoires, la déprime se lit dans leurs yeux.

bu2Le désespoir.

Il faut dire qu’hier leurs potes ont fait une soirée pour fêter les résultats, et eux ils étaient au lit à 23h histoire d’être en forme pour aller à la BU à l’aube le lendemain. Si tu te balades dans cette antre de perdition durant cette période, ne soit pas surpris de sentir des dizaines de regards sur toi. Tu es un être humain mouvant, leur seule distraction de la journée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s