Tous ces trucs que je voudrais faire

On m’a fait la remarque que je m’y prenais un peu tôt pour parler de mes impressions sur le Cambodge. Paul Tugdual, du blog visa pour, a écrit son premier article sur son expatriation au Cambodge au bout d’un mois. Et ça ne fait que trois semaine que je suis là ! Du coup on m’a fait remarquer que je me fourvoyais sur certains trucs. Par exemple, je disais ne pas voir tellement de touristes. Et au fil du temps, je me suis rendue compte qu’il y en avait en fait beaucoup. Alors plutôt que de dire des bêtises, je vous propose une liste de choses que j’aimerais vraiment faire pendant ces quatre mois. Et je vous préviens, dedans il y a de tout et de rien !

Aller voir un spectacle de danse au Musée National : Je n’ai pas encore vu à quoi ressemblait la danse traditionnelle cambodgienne ET je ne suis pas encore entrée dans le Musée National. Voilà de quoi faire d’une pierre deux coups ! Il parait qu’il  y a un spectacle tous les soirs.

Faire du shopping au marché russe. Mes connaissance ayant voyagé au Cambodge m’ont toutes parlé du marché russe, m’assurant qu’on pouvait y trouver des fringues pas chères. Je croyais que c’était des bêtes tee-shirts en coton tout simple, ou d’autres trucs sans charme qu’on vend sur n’importe quel marché français. J’en ai pris plein la tronche ! On peut trouver là-bas des vêtements, des sacs, des bijoux magnifiques ! Il y a vraiment plein de choses partout et pour trois fois rien. Ce hall aux couloirs étroits, poussiéreux et mal aérés est en fait une véritable mine d’or. Bon, la dernière fois j’avais quatre dollars en poche. Mais dès que je me suis renflouée, je fais une razzia !

Manger une mangue au piment. Une amie m’a parlé de ça quand je suis arrivée à Phnom Penh. Elle m’a assuré qu’on pouvait trouver dans les petites échoppes sur le bord de la route, de la mangue à tremper dans du piment. Selon elle, le piment bien fort serait une façon de lutter contre les microbes qui pourraient se développer dans la nourriture cuisinée à ciel ouvert au bord de la route. Dit comme ça, ce n’est pas très engageant. Mais j’adore la mangue, j’adore le piment, ça vaut le coup de tenter non ?

Aller voir le cirque phare. Là, c’est plus compliqué : le Cirque Phare est un cirque moderne très connu au Cambodge. Les représentations ont l’air géniales, et toutes les personnes à qui j’en ai parlé m’assurent que c’est un truc à voir. MAIS ils sont basés à Siam Reap et ne viennent que rarement à Phnom Penh. Donc je vais devoir bouger !

cirque_phareManger des tortillas. OUI, vous avez bien lu : on peut manger des tortillas, plat mexicain, à Phnom Penh, ville cambodgienne. Il y a un restaurant près de River Side qui en a fait sa spécialité. Et c’est peut-être pas très local mais j’en ai une envie folle, voilà c’est tout.

Aller à la piscine. Ici, il fait CHAUD. Et encore, il parait que ça va être de pire en pire. Honnêtement, je ne souffre pas trop de la chaleur. Pourtant, je suis toujours en pantalon quand je travaille. Mais j’avoue qu’un petit plongeon dans une piscine bien fraîche ne serait pas de refus ! Ici, il y a beaucoup de piscines et elles ne coûtent pas trop cher. Une amie m’en a indiqué une où il suffit de consommer pour pouvoir se baigner.

Prendre des cours de boxe. D’un coup j’ai eu envie, comme ça, de prendre des cours de sport. Ici, la boxe a plutôt la cote. Quand il y a des matchs importants, il n’est pas rare de voir des bars remplis de khmers, les yeux rivés à la télé. Comme c’est un sport populaire, pas mal de salles proposent des cours. Du coup je me dis, pourquoi pas moi ?

Découvrir Angkor Wat.

angkor-watAvouez, vous auriez été déçus de ne pas trouver ce temple mythique dans cette liste. Le Cambodge est couvert de sites archéologiques stupéfiants, plus ou moins touristiques. Angkor est le plus connu parce qu’il est le plus grand. Il y en a aussi d’autres à visiter mais comme dit précédemment, je n’ai malheureusement pas le temps de faire du tourisme. Par contre, venir au Cambodge et ne pas visiter Angkor, c’est un non-sens, non ?

Les expériences les plus chouettes feront sans doutes l’objet d’un article (rassurez-vous, je ne vous raconterais pas comment j’ai mangé une tortilla et combien c’était bon) !

Publicités

3 réflexions sur “Tous ces trucs que je voudrais faire

  1. Coucou,
    Petit conseil: au marché russe, tu y vas avec LA sape fétiche que tu as, ( robe, pantalon, top… qui commence à arriver au bout du bout mais tu le portes quand même parce que tu l’ adores) tu dégotes un tissus qui te plaît, et qui irait trop bien avec ce modèle fétiche (ce sera peut être exactement le même que l’ original, parce que tu ne VOIS pas dans un autre tissu), tu te diriges vers une de ces petites couturières au sourire joyeux, et tu demandes « same same »! Et quelques jours plus tard, tu auras pour un tarif défiant toute concurrence la même sape que tu adores, toute neuve… Et là, tu vas regarder ta garde robe avec un autre oeil : tout ce que j’ai toujours eu envie de continuer à porter sans en avoir la possibilité… Le champ des possibles s’offre à toi! Bon shopping au crazy Russian Market!
    Bises

    • En fait de garde robe c’est plutôt une grosse valise en bazar haha !
      Justement je suis retournée au marché russe et j’ai cherchées ces fameuses couturières. Je n’ai pas pu prendre de photo car nous sommes venus dans une période creuse et aucune n’était en train de travailler. Mais c’est bon à savoir !
      Bises !

  2. Pingback: Au revoir Phnom Penh, bonjour Bangkok | liloodalas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s