La culture du web, une affaire de jeunes ?

Si vous lisez mon blog, c’est normalement que vous avez l’habitude de vous balader sur internet. Pour ma part, je baigne dedans depuis l’âge de quatorze ans. A ce titre, j’avais tendance à penser que ce langage était presque universel… Et puis j’ai scrutés les murs de mes amis facebook.

fracturenumerique3finiComme je le faisais remarquer ici à l’occasion de la création de Meatspace, les adolescents aiment de moins en moins facebook. Une des raisons principales de ce désintérêt : les vieux s’y mettent aussi. De mon côté, j’ai tendance à penser que parents sur facebook = danger. Non pas que j’aie des photos compromettantes à cacher (je protège mon e-réputation moi mossieur), mais je souhaite me préserver des messages honteux et malencontreux. L’un de mes amis est régulièrement assailli de messages de ses tantes, parents et grands-parents. Le moindre message parlant vaguement d’alcool ou de tout comportement moralement limite se voyant alors assailli de « attention chouchou pas trop hein ! Bisous. ».  Ce n’est qu’un exemple et je pourrais en citer beaucoup d’autres. Certains de mes amis sont la cible quotidienne de petits surnoms datant de leurs 5 ans, de remarques naïves et de « bisous » en fin de messages. Ceux-ci (et c’est ça le vrai problème), étant visibles aux yeux de tous. La plupart n’ont sans doutes pas conscience que faire ça équivaut à prendre un mégaphone en plein milieu d’une place bondée pour parler de ses hémorroïdes. Mais je ne m’épancherais pas plus sur ce sujet, qui a déjà bien été traité (par exemple ici).

Une question de génération ?

Ce n’est pas étonnant que les générations au-dessus aient parfois du mal avec le numérique. Je suis née dedans, et mes potes qui ont trois ans de moins que moi manient mieux la technologie que moi. Ce qui m’interpelle plutôt, c’est qu’il m’arrive de me heurter à cette fracture culturelle avec des gens du même âge que moi. En début d’année, lorsque j’ai demandé à une camarade de classe quel navigateur elle utilisait, elle m’a bafouillé qu’elle se servait du « e bleu » (donc d’explfracturenumerique2finiorer). Difficile pour moi de prendre du recul alors que mon père est informaticien et que mon frère prône le livre numérique. Aujourd’hui, il y a toute une culture du net complexe et difficile à aborder de l’extérieur. Rien que l’utilisation des mèmes tels que forever alone ou me gusta est devenue un langage pictural. Nyan cat est le symbole de la haine mélangée à l’adoration, les licornes sont devenues cool, et Chuck Norris est tout puissant. Ces traditions n’ont aucun sens, sans compter qu’elles sont complétement subjectives. En 2011, Titiou Lecoq et Diane Lisarelli publiaient L’Encyclopédie de la Web culture. Un livre intéressant, mais avec lequel j’étais en désaccord sur beaucoup de points. C’était un projet d’autant plus risqué qu’il fut rapidement périmé. Les traditions d’internet vont super vite, et une vidéo adulée par les internautes aujourd’hui risque toujours d’être estampillée old le lendemain.
Difficile donc de rentrer dans le bain. De l’extérieur, tout ça peut sembler absurde et même pathétique. D’où le désintérêt total et assumé de certains d’entre nous pour ces pratiques. Je pense qu’il est important de sortir de sa bulle et de se mettre en tête que la population d’internet n’est pas forcément majoritaire. Et que si par exemple demain, on décide de mettre en place des élections présidentielles en ligne, beaucoup seront largués. Mais il faut avouer qu’avoir une culture du web est un énorme plus : ça permet de se faire des potes très facilement en soirée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s